Gossaire Maçonnique

GLOSSAIRE GENERAL 
SYMBOLISME MAÇONNIQUE INSTRUCTION

" A "
Abréviations : Les abréviations Francs-Maçonniques sont utilisées dans les correspondances entre la Loge et ses membres, la Loge et les instances supérieures. (Voir Abréviations dans ce site)
Absence : Tout Franc-Maçon s’efforce d’être assidu aux Travaux de sa Loge. L’assiduité est en effet le premier devoir d’un Franc-Maçon. Aussi en cas d’impossibilité d’assister à la Tenue, il préviendra ou fera prévenir le Vénérable de son absence et en expliquera les motifs. Ses excuses seront accompagnées d’une obole.
Acacia : Arbre symbolisant l'imputrescibilité, apparaît dans la légende d'Hiram.
Accepté : Maçon spéculatif qui adhère à une Loge de Maçons Opératifs.
Acclamation : Formule prononcée à l'unisson par tous les frères présents. La plus célèbre est " Liberté, Égalité, Fraternité " qui apparaît en Maçonnerie vers 1795 et qui sera adoptée comme devise de la République Française en 1848. Les acclamations sont souvent accompagnées de batteries. Accolade salut fraternel, se pratique en loge pour accueillir ou pour transmettre une charge ou des phrases rituelles, peut aussi se pratiquer à l'extérieur de la loge.
Accolade : L’accolade est un geste de fraternité l’un des plus beaux et des plus riches du sens. Baiser Maçonnique.
Adjoint : Certains postes d’Officiers, sauf ceux de Vénérable et de Surveillants peuvent avoir un adjoint ( Apprenti, Compagnon ou Maître ).
Admission : L'admission dans une loge maçonnique se pratique le plus souvent en trois étapes : acceptation de la demande - enquêtes - passage sous le bandeau, avec un vote des frères à chaque fois.
Adoption : Deux acceptions différentes, adoption de l'enfant d'un maçon par sa loge, nom donné à la " Franc-Maçonnerie des Dames ". Les loges d'Adoption étaient à l'origine souchées sur des loges masculines et travaillaient avec un rituel particulier.
Affiliation : Admission dans une loge, comme membre actif, d'un frère d'une autre loge.
Agapes : Banquets Maçonniques, certains sont rituelliques.
Age maçonnique : Age symbolique attribué selon les degrés ou l'on est reçu.
Aligner : Ranger les verres, en terme de table.
Allumage des feux : Première installation d’une loge.
Alphabet Maçonnique : Système de cryptage de l’alphabet. Il existe différents types d'alphabets maçonniques. Vous trouverez ci-dessous deux variantes des l'alphabets encore utilisés par les Francs-Maçons. ( Voir Alphabet FM dans ce site ).
Amende : L’amande est une sanction pécuniaire qu’une Loge peut infliger à l’un de ses membres qui s’est écartée des Lois Maçonniques. Elle est perçue par le Vénérable et remise à l’Hospitalier qui la verse au tronc de la veuve.
Anderson : Les célèbres Constitutions d’Anderson 1723.
Apprenti : Premier degré de la maçonnerie symbolique.
Architecte : Terme apparaissant dans le nom de certains degrés, employé également dans plusieurs formules (Grand Architecte de l'Univers).
Architecture : Elle joue un grand rôle dans les origines et le symbolisme de la Franc-Maçonnerie.
Aréopage : Conseil philosophique du 30ème degré R.E.A.A.
Armes : Verres, en terme de table.
Art Royal : Désignait l'architecture et la construction, est employé aujourd'hui comme autre terme pour la Franc-Maçonnerie.
Assiduité : L’assiduité est le premier devoir d’un Franc-Maçon. Cette phrase d’ailleurs figure souvent sur les convocations. Aussi toute absence doit elle être justifiée par des motifs valables.
Atelier : Structure fondamentale réunissant les frères d'une même loge pour travailler sous la direction d'un même Vénérable Maître.
Attouchement : Signe de reconnaissance, différent selon les degrés.
Augmentation de salaire : Accession au degré supérieur.
Autel des serments : Petite table où sont placés le volume de la loi sacrée (ou autre chose), l'équerre et le compas.
Avenue : Les avenues sont les abords immédiats du Temple.

" B "
B : Initiale de la colonne des Compagnons.
Bandeau : Voile qui couvre les yeux des postulants lorsqu'ils sont interrogés dans la loge avant leur admission et des récipiendaires dans la première partie de la cérémonie d'initiation.
Bannière : Utilisée fréquemment au XIXème siècle, elle revient eu usage. Y figurent le plus souvent le nom de la loge, son obédience, la date de sa création et son orient.
Balustre : Procès-verbal des tenues des ateliers des hauts grades.
Banquet : Pratique fréquente en Franc-Maçonnerie ; certains sont rituels et suivent alors des consignes précises.
Banquet d’ordre : Banquet rituellique, loge de table. Tous les Frères sont en Tenue rituellique.
Banquet familial : Banquet blanc, repas ou sont invités les familles des Maçons.
Barrique : Bouteille ou carafe.
Batterie : Applaudissement dont le nombre de coups est variable selon les degrés ; accompagne souvent une acclamation.
Bible : Utilisée comme volume de la loi sacrée dans la plupart des ateliers.
Bijou : Ornement le pins souvent suspendu au sautoir, varie selon la charge ou le degré de celui qui le porte.
Blanc, Blanche : Tenue blanche, réunion ou Fête Maçonnique ou sont conviés des profanes.
Bleu : On appelle Maçonnerie Bleue la Franc-Maçonnerie des trois premiers grades. On dit aussi les Loges Bleues ou les Loges Bleues ou les Loges Symboliques.
Boaz : Nom de l'une des deux colonnes situées à l'entrée du temple.
Boules : Les votes à bulletins secrets se font le plus souvent par boules noires et blanches déposées dans des troncs noir et blanc pour manifester l'accord ou le rejet d'une proposition, a l’origine de l'expression " blackbouler ".
Bref : Diplôme de Maçons de hauts grades.
Brique : Terme qui sert à déterminer l’argent recueilli dans le tronc de la veuve.
Buis : Le buis est un bois compact, dur, sonore, d’ou son emploi dans la fabrication des maillets utilisés par le Vénérable et les Surveillants. Le buis est dans le monde végétal ce que l’airain est dans le monde des métaux.

" C "
Cabinet de réflexion : Endroit clos et sombre où figurent des symboles favorisant la méditation du postulant qui y rédige son testament philosophique.
Calendrier maçonnique : Pour symboliser l'origine du monde on ajoute 4 000 ans à l'année en cours; jusqu'au milieu du XIXème siècle l'année maçonnique commençait en mars et les noms des mois étaient empruntés au calendrier hébraïque.
Canne : Symbole riche en signification, utilisée par le Maître des Cérémonies.
Canon : Terme utilisé dans les banquets rituels pour désigner un verre.
Capitation : Chaque Franc-Maçon paie une cotisation au trésorier de sa Loge. Celle-ci garde 50%, en reverse une partie, 25% l’Obédience et 25% à la Province. C’est la capitation, ou taxe par tête. La capitation est due par la Loge, même si un membre n’a pas payé ses cotisations. ( Les capitations servent au bon fonctionnement, de la Loge, de l’Obédience, et de la Province.)
Carré : Il est, avec le cercle et la croix, l’une des figures géographiques les plus employées de la symbolique. Il est la réalité par opposition au temps qui fuit.
Carré long : Forme symbolique de la Loge maçonnique, correspondant à un rectangle formé par deux carrés accolés ou construit d'après le nombre d'or dans le rapport 1,618...
Catéchisme : Instruction Maçonnique.
Cèdre : La réputation des cèdres du Liban était immense. Aussi, Salomon, après David, commandent-ils leur bais à Hiram Roi de Tyr. Pour le plus beau Temple de l’histoire, on ne peut employer que le meilleur bois.
Cercle : L'une des nombreuses figures géométriques servant de support symbolique, plus précisément utilisée au 3ème degré.
Cercueil : Le cercueil est un élément important de la symbolique du 3ème grade. Le cercueil est le centre de la recherche des Maîtres qui partent en quête de la dépouille d’Hiram.
Cérémonie d'initiation : Tenue rituelle au premier degré consacrant l'admission d'un profane.
Chaîne : La chaîne est à la fois ce qui entrave et ce qui relie.
Chaîne d'union : A la fin de chaque tenue, les frères forment une chaîne en se tenant par la main; cette chaîne s'élargit idéalement à toute l'humanité et se retrouve symbolisée dans la corde à nœuds avec ses lacs d'amour.
Chaire : La chaire est le fauteuil dans lequel est assis le Vénérable Maître. On dit aussi Chaire de Salomon.
Chambre du Milieu : Nom de la loge de maîtres.
Chandelier : Fréquemment utilisé lors des cérémonies; le nombre de ces branches est variable selon les circonstances oui l'endroit.
Charger : Remplir son verre.
Chapeau : Fait partie des décors du maître maçon.
Chapitre : Atelier du 15ème au 18ème degrés du R.E.A.A. Les membres d’un Chapitre sont appelés Chevaliers.
Charte : Une charte est le titre délivré par l’Obédience aux Ateliers qu’elle reconnaît comme Loges. Un nom et un numéro d’Ordre sont attribués à chaque nouvelle Loge.
Cierge : Le cierge participe de deux symboliques : le feux et la lumière.
Ciment : Le poivre.
Ciment fort : La moutarde, dans les travaux de table.
Cinq : Le cinq est le milieu des neufs premiers nombres, et en tant que tel, était considéré par les Pythagoriciens comme un signe d’union. Il est le nombre nuptial, symbole du mariage de la Terre et du Ciel. Il est le nombre de l’équilibre, de l’harmonie.
Cinq points parfaits de la maîtrise : Attouchement du maître maçon.
Circambulation ou Circumambulation : Façon de se déplacer eu loge.
Circulation : Au cours des cérémonies, les Francs-Maçons doivent se déplacer avec ordre et rigueur, dans le sens prévu par le rituel, en démarrant du pied gauche ou du pied droit selon le rite pratiqué. La circulation dans le Temple doit suivre un sens déterminé. N'oublions pas que les rites maçonniques sont "d'inspiration solaire". La circulation se fera dans le sens des aiguilles d'une montre (de l'Ouest, par le Nord, vers l'Est ) (de l'Est, par le Sud, vers l'ouest ).
Ciseau : L'un des outils de l'apprenti, souvent associé au maillet.
Clôture : Voir Fermeture.
Collège des Officiers : Ensemble des frères choisis pour diriger la loge.
Colonne d'harmonie : Musique accompagnant les cérémonies maçonniques.
Colonnes : Les deux colonnes sont placées à l'entrée du temple et par extension, la colonne du nord est l'endroit du temple où siègent les apprentis, sur celle du sud, se tiennent les compagnons.
Compagnon : Deuxième degré de la maçonnerie symbolique.
Compas : Outil du Maître-Maçon, se place avec l'équerre et le volume de la loi sacrée sur l'autel des serments.
Conclusions : Avis que l’Orateur, en tant que gardien de la Loi Maçonnique émet sur les réponses à une question. - F:.Orateur, veuillez me donner vos conclusions. - Je suis favorable à l’adoption du procès-verbal, V:.M:.. Les conclusions de l’Orateur sont ensuite soumises au vote de l’atelier.
Congé : C’est la permission régulièrement demandée par un Franc-Maçon et souvent accordée par le Vénérable Maître d’une Loge, de ne pas assister pendant un certain temps au travaux de la dite Loge. Le Congé ne dispense pas du versement des cotisations, sauf circonstances particulières. C’est à la loge dans ce cas, de payer la capitation du Franc-Maçon en congé. Il est utile de rappeler que la mise en sommeil volontaire n’existe pas. Aussi, une phrase comme : Je me suis mis en sommeil n’a aucune réalité.
Congrès : Les Obédiences les plus importantes comportent plusieurs Régions ou Provinces. Les représentants de ces régions, Députés, Délégués, Vénérables, Grands Maîtres, se réunissent en Congrès.
Consécration : On appelle Consécration ou allumage des feux, la première Tenue d’une nouvelle Loge.
Conseil philosophique ou Aréopage : Trentième degré du R.E.A.A. ( Chevalier Kadosh ).
Conseil : Puissance dirigeante ou organe exécutif d’une Obédience.
Conseil Suprême : Tenue du 33ème degré. R.E.A.A. (Souverain Grand inspecteur Général).
Consistoire : Tenues du 31ème et 32ème degrés. R.E.A.A.
Constitutions : Règlements inspirés des anciens devoirs des maçons opératifs ; les Constitutions élaborées par le pasteur Anderson en 1723 peuvent être considérées comme la charte fondamentale de la Franc-Maçonnerie spéculative moderne.
Convent : Assemblée générale annuelle des députés représentant l'ensemble des loges d'une obédience.
Convocation : Le Secrétaire d’une Loge doit envoyer à chaque membre de l’atelier, ainsi qu’aux instances supérieures, une invitation à participer aux travaux. Cette convocation doit préciser le lieu ou se déroulera la Tenue, le jour et l’heure, la composition du collège, ainsi que les questions qui seront traitées, c’est-à-dire l’ordre du jour. En général, toute question qui ne figure pas à l’ordre du jour ne doit pas être traitée en Loge. Il est d’usage de faire figurer sur la convocation les noms, adresses et numéros de téléphone du Vénérable Maître, du Secrétaire et du Trésorier.
Coq : Il est évidemment un symbole solaire, puisqu’il annonce le lever du jour, la victoire renouvelée de la lumière sur les ténèbres de la nuit.
Corde : La Franc-Maçonnerie utilise la symbolique de la corde en trois manières. La corde du Récipiendaire dans la cérémonie d’initiation. La corde a nœuds qui servait au bâtisseurs pour définir les proportions, tracer des angles droits et des cercles. La houppe dentelée peut être l’interprétation de cette phrase des Rois, elle serait la représentation graphique de la chaîne d’union. Les nœud sont appelés lacs d’amours.
Cordon : Ruban enserrant le torse d'une épaule à la hanche opposée, différent selon les rites et les degrés.
Corinthien : La colonne, correspondant au deuxième Surveillant et à la Beauté est de style corinthien.
Cotisations : Voir Capitations.
Couleurs : Le symbolisme général attribue des valeurs aux couleurs. (blanc = pureté) (rouge = sang, sentiments, passion) (bleu = ciel, esprit, pensée) (jaune = connaissance, intuition) (vert = espérance). Une couleur est absente du catéchisme, cachée. Le noir, qui symbolise la faute, l’ignorance, mai aussi la Terre, qui est liée a la deuxième initiation compagnonnique, à savoir celle qui donne le Compagnon Fini. La démarche initiatique va du noir au blanc, avec l’obligation pour celui qui veut suivre cette voie, de connaître, vivre et comprendre les autres couleurs.
Couvreur : Officier chargé de garder la porte du temple. Au R.E.A.A. le couvreur, est le Passé Maître immédiat, c’est-à-dire le Vénérable Maître sortant, qui occupe la fonction de Couvreur. Il passe ainsi de l’Orient à l’Occident, du lever du Soleil à son coucher. Le Couvreur, avec l’autorisation du Vénérable Maître, accorde l’entrée du Temple aux Francs-Maçons membres de la Loge ou aux Visiteurs qui arrivent en retard.
Couvrir le Temple : Quitter le Temple.
Crâne : Il évoque la mort physique. Il est le symbole de la mort du profane qui renaît à la vrai vie par l’Initiation. Dans le cabinet de réflexion, il rappelle le thème alchimique de la putréfaction.
Croix : La croix est un des plus anciens symboles, et l’un des plus utilisés. Il en existe douze sortes connues en Franc-Maçonnerie. 1) Egyptienne, 2) Grecque, 3) Latine, 4) De Lorraine ou d’Anjou, 5) En Tau, 6) Papale, 7) Gammée ou Svastika, 8) De Malte, 9) Tréflée, 10) Potencée, 11) Ancrée, 12) De Saint-André.

" D "
Debhir : C’est le Saint des Saints du Temple de Salomon, qui abritait l’Arche d’Alliance. Il correspond à l’Orient au troisième degré.
Décors : Ensemble de symboles vestimentaires, les plus utilisés sont les gants, le tablier, les cordons et les sautoirs.
Degré ou grade : Niveau dans la hiérarchie d'un Rite.
Delta rayonnant : Symbole important, diversement interprété, situé à l'Orient, au-dessus du Vénérable Maître.
Démission : Un Franc-Maçon peut, s’il le désire, démissionner de la Franc-Maçonnerie, de l’Obédience ou de son atelier. Dans les trois cas, il enverra à son Vénérable, ainsi qu’aux instances supérieures, sa lettre démission par voie recommandée. Il doit être à jour avec le Trésor de sa Loge, afin d’éviter la radiation.
Député : Délégué représentant la loge au niveau régional et national.
Deuxième surveillant : Officier chargé de l'instruction des apprentis.
Drapeau : Serviette.
Dispense : Une dispense peut être obtenue, avec l’accord du Suprême Conseil.
Dorique : La base de la colonne Dorique est formée d’une plinthe, d’un tore et d’une baguette.

" E "
Eau : Un des quatre Eléments. Elle est Yin. Elle fait référence à trois symboles ; Elle est à la fois source de vie, purification, régénérescence ( mort du profane et naissance de l’initié ).
Ébène : Les maillets du Vénérable et des deux Surveillants sont parfois peints en noir, afin de ressembler à l’ébène.
Écharpe : L’écharpe fait partie des décors Maçonniques.
Échelle : Le symbolisme de l’Echelle apparaît au 30ème degré Chevalier Kadosch.
Écossisme : Plus qu'un système de hauts grades, est apparu au XVIIIème siècle et qui donna le Rite Écossais Ancien et Accepté, c'est une vision particulière de la Franc-Maçonnerie.
Égalité : Deuxième terme de la devise maçonnique, symbolisée parfois par le niveau.
Egrégore : Terme emprunté au vocabulaire biblique, désignant l'âme collective de la loge.
Élection : Les officiers d'une loge sont élus par les maîtres de la loge pour un an.
Éléments : Comme dans de nombreuses initiations antiques, le récipiendaire est purifié par les quatre éléments, la terre, l'air, l’eau et le feu.
Elimosinaire : Hospitalier des Hauts-Grades.
Éligibilité : Son éligibles au plateau de Vénérable Maître les Maîtres-Maçons ayant au moins une fois occupé la fonction de Surveillant.
Émeraude : L’émeraude est la pierre de la connaissance secrète, tantôt bénéfique, tantôt maléfique. Pour les alchimistes, elle est la pierre d’Hermès, cette pierre qui permet d’éclairer les ténèbres.
Enfants de la veuve : Les francs-maçons sont parfois appelés les enfants de la veuve.
Enquête : Apres avoir reçu l’approbation de l’Obédience, le Vénérable Maître désigne trois Maîtres qui vont enquêter. Il ont pour mission de rencontrer le profane, d’avoir une conversation avec lui, et voir qui il est.
Épée : Aujourd'hui symbolique, l'épée est souvent utilisée dans les rituels, le Vénérable Maître manie une épée flamboyante.
Épreuves : On appelle épreuves les pratiques utilisées au cours des Initiations.
Équerre : Outil symbolique fréquemment utilisé dans plusieurs degrés, souvent associé au compas.
Ère Maçonnique : Pour signifier que la Franc-Maçonnerie existe depuis l’aube du monde, les Francs-Maçons ajoutent 4000 au millésime profane. Ainsi 1998 devient l’Année de la Vraie Lumière 5998.
Escaliers : Les escaliers sont présents sur les tableaux de Loge des 1er et 2èmedegrés , l’un avec trois marches ; l’autre avec cinq marches.
Étoile flamboyante : Symbole fondamental du 2ème degré.
Étoiles : Les étoiles peuvent symboliser, comme les autres luminaires, les Francs-Maçons qui luttent contre l’obscurité et l’obscurantisme, le mal, l’ignorance, apparemment épars mais participant à un équilibre cosmique.
Excuses : En cas d’absence, les excuses sont obligatoires, pour un Franc-Maçon.
Expert : Officier de la loge chargé du bon déroulement de la tenue.
Extériorisation : Moyen que se donnent les obédiences pour présenter la Franc-Maçonnerie au grand public. Actuellement sur Internet les Francs-Maçons peuvent naviguer sur des sites qui leurs sont destinés. On y trouves la plupart des Grandes Loges, et Obédiences Françaises et Etrangères. Un Profane avant d’entrer en Franc-Maçonnerie, posera des questions souvent indiscrètes, au Franc-Maçon avec qui il est en contact. Ils devras s’extérioriser avec la plus grande discrétion, et ne dévoiler aucun secret Maçonnique.

" F "
Femme : Une " maçonnerie des dames " dite " d'adoption " est rapidement apparue au XVIIIème siècle ; ces loges d'adoption ont revécu an début du XIXème sièle pour donner naissance à une maçonnerie exclusivement féminine au milieu du XXème siècle ; la Franc-Maçonnerie mixte apparaît, elle, à la fin du XIXème siècle.
Fenêtre : Symbole figurant sur le tapis de loge au premier et deuxième degré.
Fer : Le fer est effectivement le plus utilisé des métaux, et en tant que tel, appartient au monde profane. Il est le métal vil qui s’oppose aux métaux nobles comme l’or ou l’airain.
Fermeture : On appelle fermeture des travaux le moment de cérémonie ou le Vénérable Maître, ayant épuisé l’ordre du jour et devant le silence qui règne sur l’une et l’autre colonne, décide de quitter le monde sacré pour revenir dans le monde profane.
Feu : Le Feu dans la symbolique Maçonnique, il est avec l’Eau, un élément de purification. Si l’Eau purifie par la dissolution des choses impures, le Feu, lui, réduit en cendres, fait disparaître le mal.
Fil à plomb : Outil symbolique de l'apprenti.
Filet : Liseré bleu ou rouge tracé sur le voile.
Fils de la Veuve : Francs-Maçons.
Fraternelle : Assemblée non rituelle de Francs-Maçons d’Obédiences différentes ayant des préoccupations communes, professionnelles, géographiques etc.
Fraternité : Troisième terme clé la devise maçonnique, concept de base de toute société initiatique. Tous les Frères se doivent une entraide naturelle, sans que cela gène l’un ou l’autre, cette entraide doit être la plus fraternelle possible, elle ne doit pas être faite a contre cœur car cela voudrait dire qu’il y aurait de l’intérêt, cela n’est pas le but de la Franc-Maçonnerie Universelle.
Frère Indigne : Un Frère qui à trahis un autre Frère, il est devenu indigne Franc-Maçonniquement. Il devra payer lourdement sa trahison pour que le Frère Trahis, lui rende sa dignité.
Frère à talent : Frère manuel ou artiste le la Loge.
Frère servant : Frère chargé de la gestion et de l’entretien de la salle humide.
Frère terrible : Grand Expert.

" G "
G : La lettre G est placée au centre de L’Etoile Flamboyante. Elle apparaît au 2èmegrade et constitue l’un des symboles majeurs de ce grade. G= Géométrie ou Gnose.
Gants : Font partie des décors que le Franc-Maçon utilise dans les tenues rituelles.
Garant d’amitié : Maçon qui représente une Loge dans une autre Loge.
Géométrie : L'un des arts libéraux les plus importants en Franc-Maçonnerie qui y a puisé de nombreux symboles.
Glaive : Couteau.
Globe : Au deuxième degré, les deux colonnes sont surmontées de globes, l'un représentant la sphère terrestre, l'autre la sphère céleste.
Gnose : Etymologiquement : connaissance (grec gnosis). Signifie en fait connaissance initiatique.
Grades : Ou degrés, niveau dans la hiérarchie d'un Rite. Au R.E.A.A. les degrés sont les suivants : " Ateliers Symboliques, 1erdegré Apprenti, 2ème degré Compagnon, 3ème degré Maître ", " Ateliers de Perfections, 4ème degré Maître Secret, 5ème degré Maître Parfait, 6ème degré Secrétaire Intime, 7ème degré Prévôt et Juge, 8ème degré Intendant des Bâtiments, 9ème degré Maître Elu des Neuf, 10ème degré Illustre Elu des Quinze, 11ème degré Sublime Chevalier Elu, 12ème degré Grand Maître Architecte, 13ème degré Chevalier de l’Arche Royale, 14ème degré Sublime Maçon ", " Ateliers rouges ou Chapitres, 15ème degré Chevalier d’Orient, 16ème degré Prince de Jérusalem, 17ème degré Chevalier Rose-Croix, 18ème degré Chevalier Rose-Croix ", " Ateliers Philosophiques ou Aréopages, 19ème degré Sublime Ecossais de la Jérusalem Céleste, 20ème degré Vénérable Grand Maître de toutes les Loges Régulières, 21ème degré Noachite, 22ème degré Prince du Liban, 23ème degré Chef du Tabernacle, 24ème degré Prince du Tabernacle, 25ème degré Chevalier du Serpent d’Airain, 26ème degré Prince de Merci, 27ème degré Grand Commandeur du Temple, 28ème degré Chevalier du Soleil, 29ème degré Grand Ecossais de Saint-André, 30ème degré Grand Elu Grand Inquisiteur Chevalier Kadosh "," Grades Administratifs, 31ème degré Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur, 32ème degré Sublime Prince du Royal Secret, 33ème degré Souverain Grand Inspecteur Général ".
Grand Architecte de l'Univers : Principe fondamental de la Franc-Maçonnerie certaines obédiences en ont abandonné la référence.
Grande Loge : C’est une fédération de Loges Maçonniques qui agit selon une Constitution et des Règlements, et avec un Conseil Suprême.
Grand Maître : Président du pouvoir exécutif ( Conseil Fédéral ou Conseil de l'Ordre) d'une obédience.
Grenade : Symbole figurant sur les deux colonnes au premier degré.
Griffe : On appelle griffe du Maître la poignée de main de 3e degré. Elle fait référence à la découverte du cadavre d’Hiram. Elle est le cinquième et dernier point de l’attouchement de Maître.

" H "
Hache : Cet outil figure sur le tableau de Loge de l’Apprenti et du Compagnon. Son tranchant repose contre l’angle supérieur de la pierre cubique à pointe.
Hauts grades : Grades Supérieurs au troisième degré ; il existe plusieurs systèmes de hauts grades clé différents rites : Français, Écossais Ancien et Accepté, Écossais Rectifié, Royal Arch…
Hexagramme : Voir Sceau de Salomon, qui est une étoile à six branches, formée par l’intersection de deux triangles équilatéraux.
Heure : Selon les degrés, l'ouverture et la fermeture des travaux s'effectuent à des heures symboliques bien précises.
Hiram : Architecte du Temple de Salomon, à Jérusalem, qui fut assassiné. Cette légende illustre le grade de Maître et par la suite, les grades d’élu partis à la recherche des assassins.
Hospitalier : Officier de la loge principalement chargé de se préoccuper des frères en difficulté. Il doit aussi s’occuper du tronc de la Veuve, et d’aller voir les Frères malades et leur porter secours. Tenir au courant le Vénérable Maître et au Trésorier, de tous les problèmes financiers des frères de l’atelier.
Houppe dentelée : Frange qui termine la corde à nœuds entourant le temple ; les deux termes sont souvent utilisés indifféremment.

" I "
Illumination : L’illumination est l’allumage rituel des lumières du Temple.
Illustre : Terme de politesse donné aux dignitaires de la maçonnerie.
Initiation : Cérémonie rituelle et ascèse intérieure. L’Initiation doit être donnée à l’abri du regard des profanes. Chaque degré a sa propre Initiation symbolique.
Installation : On appelle installation la cérémonie d’intronisation du Vénérable Maître, des Surveillants, puis des autres Officiers qui doivent prêter serment.
Interrogatoire : On l’employait pour désigner les questions posées au cours d’une enquête, lors du passage sous le bandeau ou au moment du Tuilage.
Instruction : Chaque degré possède des mots, des signes et (les questions rituelles spécifiques.
Ionique : La base d’une colonne ionique est formée d’une plinthe, de deux scoties entre filets, séparées par deux baguettes couplées et d’un tore.

" J "
J : Initiale de la Colonne des Apprentis.
Jakin : Nom clé l'une clés deux colonnes situées à l'entrée du temple.
Jean : Si les Francs-Maçons Britanniques ont pris Saint Georges comme patron, les Français ont pris Saint- Jean.
Jumelage : C’est une procédure qui lie une loge Française à une Loge étrangère.
Justice Maçonnique : Une légende, soigneusement entretenue par des auteurs antimaçonniques, veut que la Justice Maçonnique se substitue à la Justice profane. Il n’en est rien. La Justice Maçonnique ne prend en compte que les conflits entre Maçons, entre un Maçon et sa Loge ou son Obédience, entre deux Loges, deux Obédiences. La justice Maçonnique s’appuie sur les Règlements Généraux et les Règlements Intérieurs des Loges. Elle a surtout un rôle de conciliation. Elle peut, lorsque cela est rendu nécessaire, prendre des sanctions qui vont de la mise en sommeil pour une durée déterminée à la radiation pure et simple.

" K "
Kabbale : La Kabbale est une démarche intellectuelle et symbolique qui consiste à trouver dans le Texte un message sacré. La Bible n’est pas seulement ce qu’elle est pour le profane, mais la source cachée d’un savoir ésotérique. Le mot Kabbale qui signifie réception, est souvent traduit par tradition. La tradition étant ce que l’on reçois des ancêtres.
Kadosh : Mot hébreux qui signifie Saint. (30ème degré du R.E.A.A.).

" L "
Labyrinthe : Le labyrinthe est une figure importante des bâtisseurs, que l’on retrouve dans plusieurs cathédrales. Les voyages du 1er degré font appel à cette symbolique.
Lacs d'amour : Autre nom des entrelacs formés sur la corde à nœuds symbolisant le plus souvent la chaîne d'union. (Voir Houppe dentelée). 
Landmarks : Terme anglais signifiant " borne " et désignant les principes fondamentaux de la Franc-Maçonnerie régulière.
Larmes : Signes de tristesse apparaissant au 3e degré, figuré le plus souvent par clés " larmes d'argent " sur les décors.
Levier : Outil symbolique principalement utilisé au deuxième degré.
Lis : Pourquoi placer cette fleur en haut des colonnes ? Si le lis est blanc, donc signifiant l’innocence, la virginité, le bien, l’organisation de sa fleur en fait au contraire un symbole sexuel. Son pistil démesuré évoque le phallus. De plus, son par parfum passe pour être aphrodisiaque. Le lis pourrait donc signifier, de par sa dualité, la sexualité maîtrisée, dénudée de tout vice, la création naturelle, la fécondité saine, gage d’immortalité de tout un peuple. En ce sens, le lis est à rapprocher des grenades.
Livre : Il est à noter que le Franc-Maçon prêtent serment, sur les livres, Bible, Coran, et autres.
Livre d'architecture : Registre conservant les procès-verbaux des tenues.
Livre des Lois : Ce livre est tenu par l’Orateur.
Livre de présence : Avant la Tenue, le Secrétaire met un registre à la disposition de tous les Maçons présents, membres de l’atelier ou visiteurs. Chacun doit noter son nom, son grade, son Orient, sa fonction et signer. Les livres de présence sont à conserver dans les archives de la Loge.
Loge : Local consacré, rituellement aménagé où se réunissent les Francs-Maçons et, par extension, l'ensemble des frères d'un atelier.
Loge d’Adoption : Réunion de la Maçonnerie Féminine.
Loge Bleue ou Loge Symbolique : Loge travaillant aux trois premiers degrés.
Loge d’En Haut : Lorsqu’un Franc-Maçon décède, on dit qu’il a déposé ses outils terrestres et qu’il travaille maintenant dan la Loge d’En Haut.
Loge Mère : La Loge Mère est l’atelier ou un Franc-Maçon a reçu l’Initiation.
Loge de Perfection : Réunion de Maçons du 4ème au 14ème degrés du R.E.A.A. .
Loge Sauvage : C’est une Loge qui n’est pas rattachée à une Obédience. On appelle aussi ces ateliers Loges Indépendantes. Elles peuvent avoir été formées de façon régulière, mais refuser toute attache à une Obédience. et produire des travaux d’un très haut niveau.   
Loge du Silence : C’est l’obligation d’un Franc-Maçon de garder le secret sur ce qui a été dit et fait en Loge.
Loge de Table : Banquet.
Louveteau ou Lowton : Enfant de maçon "adopté " par une loge.
Lumière : Les travaux sont ouverts en présence des " trois grandes lumières " : l'équerre, le compas et le volume clé la loi sacrée.
Lumières : Cinq Officiers Dignitaires d’une Loge Bleue, ( Vénérable, 1er et 2eSurveillants, Orateur, et Secrétaire ).
Lumière Maçonnique : Symbole fondamental de l'initiation maçonnique ; une loge donne la lumière au néophyte lors de la cérémonie d'initiation.
Luminaires : Le soleil et la lune sont les deux luminaires qui encadrent le delta rayonnant placé à l'orient.
Lune : Au R.E.A.A. elle figure sur le tableau de Loge, en haut et a gauche, c’est-à-dire en face de la colonne " B ", la colonne qui signifie Force. Le Soleil, lui, se trouve en face de la colonne " J ". L’énergie créatrice va de " B " vers la Lune, alors qu’elle va du Soleil à " J ".

" M "
Maillet : Outil symbolique fréquemment utilisé, souvent associé au ciseau ; c'est avec leur maillet que le vénérable maître et les deux surveillants dirigent les travaux.
Maître : Troisième degré de la Franc-Maçonnerie symbolique Maître de Cérémonie officier de la loge particulièrement chargé du bon déroulement matériel des cérémonies.
Maître des Banquets : C’est l’Officier qui est chargé d’organiser les agapes ou les repas d’Ordre. Il compose les menus, dessine les plans de table.
Maître des Cérémonies : Comme son nom l’indique, c’est lui qui est responsable de déroulement de la Tenue. Il guide tous les déplacements en Loge.
Marche : Façon d'entrer en loge, chaque degré a une marche avec des pas particuliers. La circulation dans le Temple doit suivre un sens déterminé. N'oublions pas que les rites maçonniques sont "d'inspiration solaire". La circulation se fera dans le sens des aiguilles d'une montre (de l'Ouest, par le Nord, vers l’Est) (de l'Est, par le Sud, vers l’ouest).
Mastication : Action de manger. Le Franc-Maçon a table pendant les agapes doit avoir une mastication très maçonnique, elle doit être très élégante a voir devant des visiteurs, et surtout avec la présence de profanes.
Matériaux : Les mets, des victuailles.
Mauvais compagnons : Les trois meurtriers d'Hiram.
Mercure : Symbole alchimique figurant dans le cabinet de réflexion.
Métaux : Pour son initiation le postulant est dépouillé des objets métalliques " qui brillent d'un éclat trompeur "; à l'ouverture des travaux les frères abandonnent symboliquement leur métaux à la porte du temple.
Midi : Heure (l’ouverture des travaux aux trois premiers degrés).
Minuit : Heure de fermeture des travaux aux trois premiers degrés.
Miroir : Symbole figurant dans le cabinet de réflexion.
Mixité : Obédiences travaillent sans distinction de sexe.
Morceau d’architecture : C’est la présentation orale d’un travail, un discours un exposé sur un sujet Maçonnique. On dit aussi une planche.
Moria  (ou Moriyya) : Selon les Chroniques, c’est le lieu ou a été construit le Temple de Salomon, l’aire d’Ornan.
Mort : Si pour un profane la mort est une fin absolue, un anéantissement, il en va tout autrement pour un Franc-Maçon. La mort est vécue par lui comme le point de départ d’une transformation, comme une ultime initiation. Au cours de L’Initiation, il meurt à une vie profane pour renaître à une vie sacrée. Afin que la mutation puisse se produire, que la chrysopée puisse être réalisée, il faut qu’il y ai mort, putréfaction.
Mot de passe : Chaque degré a son mot de passe.
Mot de semestre : Mot de reconnaissance que donnent les frères d'une même obédience pour pénétrer dans ses locaux.
Mot sacré : Chaque degré a son mot sacré.

" N "
Nadir : point opposé au zénith.
Niveau : Outil symbolique particulièrement utilisé au deuxième degré.
Nœud : Voir Corde.
Noir : Le Noir est opposé du Blanc, il est son contraire.
Nombres : L’interprétation des nombres dans les Œuvres de Platon ou de Pythagore a dû intéresser au plus haut point les bâtisseurs.  Peut-être ont-ils découvert ces travaux grâce à des clercs, aux Templiers… ?   L’énigme demeure et continue de susciter des théories très originales.
Nord : Le monde crée, sorti du chaos par la volonté de Dieu, est orienté Nord-Sud et Est-Ouest. On retrouve ici les dimensions du Temple. La course du Soleil ne passe pas par le Nord. C’est pour cette raison que les Apprentis siègent sur la colonne du Nord, côté du Temple ou nulle fenêtre n’est percée.
Nul : Il s’agit d’un vote ou il y a des boules noires, qui ont était mises dans le sac lors du vote en Loge. Le postulant à était contraint, a un ajournement.

" O "
Obédience : Fédération de loges qui ont choisi de se rattachera une même autorité.
Obligations : Serments ou devoirs, les anciennes obligations ont été reprises dans les constitutions d'Anderson.
Obligatoire : Tolérance, Justice, Dignité, Liberté, Egalité, Fraternité, et Bonté.
Obole : À la fin de chaque tenue les frères déposent leur obole dans le tronc de la veuve.
Occident : Point opposé à l'orient ou se trouve le couvreur qui garde la porte du temple.
Œil : La plupart du temps l’œil du Grand Architecte de l’Univers figure au centre dit delta rayonnant.
Officiers : Maître de la loge choisi par ses frères pour exercer une fonction ; la loge est dirigée par le collège des officiers.
Opératif : Maçon de métier, c'est au cours du XVIlème siècle que les loges de maçons opératifs commencèrent à accepter des personnes qui n'étaient pas du métier.
Opération Maçonnique : Action des Systèmes Opératifs Maçonniques.
Orateur : Officier chargé du respect de la constitution, on requiert ses dépositions et il dépose ses conclusions pour les votes et les décisions importantes.
Ordre : Se mettre à l’ordre, façon rituelle de se tenir dans la Loge.
Orient : La loge est orientée d'ouest en est, c'est à l'orient que siège le vénérable maître ; le terme orient petit indiquer aussi l'emplacement géographique d'une loge.
Orient éternel : Terme maçonnique pour désigner la mort (passer à l’Orient Eternel).
Orientation : L’orientation du Temple se confond avec ses dimensions. Le Temple, et sa représentation, l’Atelier, sont illimités, prouvant ainsi le caractère universel de la Franc-Maçonnerie Universelle.
Oulam : Oulam signifie ce qui est devant. Il précède le Hekal. Ses dimensions étaient de 20 coudées de large, 20 coudées de long, et 30 coudées de hauts. D’après la bible, il était entièrement tapissé d’or pur.
Outils : Symboles très fréquemment utilisés, héritage des Maçons Opératifs.
Ouverture : On appelle ouverture la partie du rituel qui permet le passage du monde profane au monde sacré.   L’ouverture est faite par des annonces entre le Vénérable Maître et les deux Surveillants.  Elle commence par la couverture extérieure du Temple, se poursuit par la couverture intérieure.  Puis vient l’ouverture proprement dite avec l’illumination de la Loge, et selon le Rite et l’Atelier, l’invocation au Grand Architecte de l’Univers, la batterie et les acclamations.

" P "
Pain : Le pain figure dans le cabinet de réflexion Maçonnique, comme il était et est toujours présent dans les Rites Compagnonniques. Il est la nourriture qui permet de se procurer le travail.
Parole : Lorsque les travaux sont ouverts, la parole est distribuée de façon précise. Les Apprentis n’ont pas le droit à la Parole.
Parole perdue : Secret du Maître maçon disparu avec la mort d'Hiram.
Parrain : Tout candidat doit être présenté par un parrain. Souvent, un deuxième parrain est requis. Le parrain se porte garant de la moralité de son filleul et s’engage à l’aider dans sa vie Maçonnique.
Parvis : Espace situé devant le temple.
Pas : Chaque degré a une marche précise.
Patente : Autorisation accordée à une loge de travailler sous les auspices d'une Obédience.
Pavé mosaïque : Symbole situé au centre de la loge, composé de carrés noirs et blancs, que l'on recouvre avec le tableau de loge à l'ouverture des travaux.
Perpendiculaire : Outil symbolique de l'apprenti. Communément appelée fil à plomb, elle évoque la profondeur de la connaissance.
Persévérance : La persévérance est la constance dans l’action, dans l’effort, dans la pensée. Elle est associée à la vigilance, et figure ainsi sur la banderole du cabinet de réflexion. Elle est la qualité nécessaire pou passer de l’état de cherchant à celui de souffrant. Elle est indispensable à celui qui, placé devant un escalier, désire vraiment en gravir toutes les marches. Sans cesse, l’Initié doit travailler sur lui-même, sans se laisser aller à la lassitude ou au découragement.
Pierre : Symbole fréquemment utilisé, l'apprenti travaille à dégrossir la pierre brute; la pierre cubique du maître petit être utilisée dans la construction de l'édifice.
Pierre Brute : Le pain.
Pierre Plate : C’est la somme recueillie par l’Hospitalier et qui alimente le tronc de la Veuve. Par exemple, une pierre plate de 12 kilos pour signifier 12 Euros.
Piliers : Au rite Écossais ancien et accepté, trois piliers, appelés sagesse, force et beauté soutiennent la loge.
Pioche : La Fourchette.
Planche : Conférence on intervention préparée d'un frère.
Planche à tracer : Outil symbolique du maître maçon.
Planche tracée : Compte rendu écrit d'une tenue ou d'un travail.
Planète : Si l’on considère les planètes et leurs significations dans l’Astrologie Traditionnelle, il est possible, même si ce n’est pas toujours d’une profonde rigueur, d’établir des relations entre elles et les Officiers d’une Loge.
Plateau : La plupart des officiers siègent à un plateau d'où l'assimilation Courante du mot à celui d'office. Le plateau est une table triangulaire.
Plâtre : Sucre.
Pleuvoir : Se dit lorsque la conversation est écoutée par des profanes : il pleut.
Plomb : Dans le cabinet de réflexion figurent les ossements, le crâne, la faux et le sablier qui font référence, les premiers à la mort, les suivants au Temps, donc au dieu Saturne, et par conséquent au plomb. Le plomb est un métal vil, gris métal solaire, symbole de connaissance et de gloire. Le plomb indique ici que dans le cœur de la Terre va s’opérer une transformation alchimique, une transmutation, que le profane va mourir à la grisaille de monde profane pour trouver la lumière dorée du monde initiatique.
Point : Depuis le XVIIIème siècle l'abréviation de mots suivie de trois points est une pratique maçonnique.
Porte : La porte du temple, placée entre les deux colonnes, est un Symbole particulièrement parlant. Pour subir son initiation, le postulant entre dans le temple par la " porte basse.
Poudre : Boisson.
Poudre Faible : L’Eau.
Poudre Forte : Le Vin.
Premier Surveillant : Officier principalement charge de la discipline pendant la durée des travaux et de l'instruction des compagnons ; remplace le vénérable maître en son absence.
Purification : Une partie de la cérémonie d'initiation an 1er degré est consacrée à la purification par les éléments.
Profane : Le mot vient du latin profanum qui signifie en avant, en dehors, du sacré. Les Francs-Maçons qualifient de profane tout ce qui est en-dehors de Temple, qui n‘appartient pas à la Franc-Maçonnerie. Une personne non initiée est profane.
Putréfaction : Stade de l’œuvre alchimique rappelé dans le rituel du 3ème degré.

" Q "
Quatre : Le quatre possède la même symbolique que le carré, le cube ou la croix. En ce sens, il signifie le réel, le solide, le crée, mais aussi la plénitude, l’universalité.
Questions : Les questions posés au profane, pendent son initiation. Seuls les Officiers de la Loge pourront lui poser des question à tour de rôle. Un Apprenti qui veut poser des questions devra s’en tenir au rituel, car il n’a pas la parole.
Quitus : Le quitus est le document délivré par le trésorier, ce qui permet de prouver le règlement des capitations.   Le quitus peut être demandé à un Frère visiteur inconnu de la Loge qu’il veut visiter, par le Frère Tuileur sur le parvis du Temple. Sans quitus à jours de capitations, un Frère visiteur ne peut entrer dans aucun Temple, de toute la surface du Globe.
Quorum : Le quorum des Atelier symboliques est atteint lorsque sept Maçons sont présents, dont cinq avec le grade de Maître.

" R "
Radiation : La radiation est la sanction prononcée par un vote de l’Atelier, ou par la Justice Maçonnique, à l’encontre d’un Maçon.
Rameau : La légende d’Hiram parle du rameau d’acacia. Symbole des Maîtres.
Réception : Autre nom pour l'initiation ou les augmentations de salaire.
Récipiendaire : Est le nom donné a un postulant, dans une épreuve Initiatique.
Reconnaissance : Les problèmes de la reconnaissance des Obédiences entre elles sont liés à celui de la régularité et du respect des Landmarks.
Reconnaissance conjugale : Cérémonie d'adoption, par une loge, de l'épouse ou de la compagne d'un frère.
Règle : Outil symbolique qui apparaît tantôt lisse tantôt à vingt quatre divisions.
Régularité : Une loge " régulière " travaille dans le respect des Landmarks ; l'évolution des mœurs a entraîné l'abandon, par certaines obédiences, de Landmarks jugés " archaïques " (non admission des femmes, évocation du Grand Architecte de l’Univers).
Respectable : Qualificatif fréquemment employé : Respectable Loge, Très Respectable Frère.
Rite : Organisation des degrés et de leurs rituels correspondants ; il en a existé plusieurs centaines ; les plus connus sont le rite Ecossais Ancien et Accepté, le Rite (ou régime) Ecossais rectifié, le Rite d'York, le Rite Français...
Rituel : Ensemble de dispositions spécifiques à chaque degré comprenant le plus souvent la façon d'ouvrir et de fermer les travaux, les noms, la description des décors, les mots de passe et mots sacrés, les attouchements et les pas.
Rose-Croix : Titre du 18ème degré Chevalier Rose-Croix du R.E.A.A.

" S "
Sable blanc : Sel.
Sable jaune : Poivre.
Sablier : Symbole figurant dans le cabinet de réflexion.
Sac aux propositions : Tronc dans lequel sont déposées, à la fin des travaux, certaines requêtes ou remarques désirant rester anonymes.
Sagesse : Elle est la qualité marquante de Salomon, personnalité en Loge par le Vénérable Maître.
Salaire : L’augmentation de salaire est le passage au grade supérieur.  Cette augmentation, évidemment, ne se traduit pas par de l’argent.  Elle signifie de nouveaux outils, de nouveaux symboles.   Les augmentation de salaires son soumises au vote de l’Atelier pour les trois premiers degrés.
Saint Jean : Patron des Francs-Maçons qui fêtent la Saint Jean-Baptiste au solstice d'été et la Saint Jean l'Evangéliste au solstice d'hiver.
Salle Humide : C’est la pièce d’un bâtiment Maçonnique pourvue généralement d’un bar, d’un vestiaire, de tables de restaurant, ou se déroulent les agapes. Elle est appelée humide parce que les profanes peuvent y pénétrer. Elle n’est pas couverte, il y pleut.
Salomon : Sa sagesse est devenue légendaire. Ses jugements on traversé l’histoire.
Santé : Toast porté dans un banquet d’ordre.
Sautoir : Décor qui diffère selon la charge ou le degré auquel est souvent suspendu le bijou de la charge ou du degré.
Sautoir de Vénérable Maître : Brodé d’une Gloire, et le bijou est une Equerre.
Sceau de Salomon : C’est une étoile à six branches, formée par l’intersection de deux triangles équilatéraux.
Scrutin : Pour les votes, les scrutins se font par acclamation, à main levée ou par boules.
Second surveillant : Officier principalement chargé de l'instruction des apprentis.
Secret : Notion importante en Franc-Maçonnerie ; plus qu'une discrétion formelle, le véritable secret, celui de l'initiation, est réellement incommunicable.
Secrétaire : Officier principalement chargé des courriers et de la rédaction des procès-verbaux des tenues sur le livre d'architecture.
Sel : Symbole se trouvant dans le cabinet de réflexion.
Sept : Si le quatre est signifiant de la Terre, si le trois correspond au ciel, sept est le nombre de l’univers.
Septentrion : Colonne du nord sur laquelle siègent les apprentis.
Serment : Prêté sur les trois grandes lumières lors de l'initiation et à chaque augmentation de salaire.
Signe : Geste de reconnaissance des Francs-Maçons.
Signe de reconnaissance, ou pénal : Les signes diffèrent selon les degrés.
Silence : Durant son apprentissage, le nouveau frère ne peut théoriquement pas prendre la parole.
Soleil : L'un des deux luminaires encadrant, à l'orient, le delta rayonnant.
Solstices : Les deux solstices et les Saint Jean qui y correspondent sont l'occasion pour les Francs-Maçons de grandes assemblées délibératives ou festives.
Sommeil : La mise en sommeil d'un Frère ou d'une Loge signifie qu'ils cessent provisoirement leur activité.
Soufre : Symbole alchimique figurant dans le Cabinet de Réflexion.
Spéculatif : Les Maçons Opératifs ont commencé à accueillir des personnes étrangères au métier dès le XVIlème siècle mais on date habituellement la naissance de la Franc-Maçonnerie spéculative à la création de la Grande Loge de Londres en 1717. Sphères les sphères terrestre et céleste apparaissent dans le corpus symbolique du deuxième degré
Sphères : On a écrit que les sphères étaient le symbole de l’Universalité Maçonnique, ce qui constituerait une redite maladroite des dimensions du Temple. Les sphères sont vraisemblablement la symbolisation de la parfaite maîtrise du compas.
Stales : Les chaises.
Suprême Conseil : Organisation gérant les hauts grades du rite Écossais ancien et accepté. Les Obédiences qui travaillent au rite R.E.A.A. , ont toutes au sein de leurs structures un Suprême conseil, ou appellation inverse Conseil Suprême, ce Conseil sert à gérer les hauts grade du 4ème au 33ème degré. Il sert de Conseil de l’Ordre pour l’Obédience, il crée les lois et les règlements internes.
Surveillant : Les 1er et 2ème Surveillants sont respectivement les 2ème et 3ème lumières de la loge, les 2ème et 3ème maillets.
Symbole : Élément de sens, image sensible évoquant une idée ou une réalité demeurée invisible; les symboles maçonniques peuvent être exprimés par des objets, des images, des mots ou des gestes.
" T "
Tableau de Loge (ou Tapis de Loge) : Toile peinte ou sont représentés les principaux symboles du degré, que l'on déploie sur le pavé mosaïque à l'ouverture des travaux.
Tablier : L'un des éléments les plus importants des décors Francs-Maçonniques, différent selon les degrés et les Rites.
Temple : Lieu où se déroulent les tenues, orienté d'ouest en est.
Tenue : Réunion Maçonnique, séance de travail suivant un rituel précis.
Tenue blanche ouverte : Tenue particulière permettant aux profanes d'assister à une conférence faite par un maçon.
Tenue blanche fermée : Tenue organisée par une loge qui reçoit un conférencier profane.
Terre : La Terre est l’élément qui, fécondé par l’eau tombée du ciel et éclairé par les rayons de feu du soleil, filtrés par l’air, peut engendrer la vie.
Testament philosophique : Rédigé par le postulant dans le cabinet de réflexion.
Tétragramme : Le Delta Lumineux présente en son centre le Tétragramme sacré en caractères hébraïques : Yod, He, Vav, He. C’est le nom de Dieu que seul le Grand Prêtre était autorisé à prononcer une fois pan an. Le Tétragramme est chargé d’une intense et profonde "énergie, d’ou la nécessité de le protéger afin que le Nom ne fut pas sali par des considération profanes.
Tétraktys : Au cours de ses voyages, le récipiendaire est purifié par les quatre Eléments. Il est possible d’établir une correspondance entre ces éléments et la Tétraktys Pythagoricienne.  " Feu . , Air . . , Eau . . . , Terre . . . . ". La somme des quatre premier nombres fait 10. Aller du 4 au 1, c’est aller du matériel, du tangible, du minéral au Divin, en passant par les fluides, liquides ou gazeux.
Titre Distinctif : C’est le nom que prend une Loge lors de sa création. Le titre distinctif est suivi d’un numéro d’ordre.
Tolérance : Vertu sur laquelle sont basés les principes maçonniques.
Tombeau : Après la découverte du cadavre d’Hiram, ses compagnons décident de lui donner une sépulture digne de sa grandeur. Pour celui qui était le meilleur ouvrier en airain, ils fabriquèrent un tombeau en airain et y déposèrent le corps du Maître Hiram. Tous les rituels du 3ème degré sont basés sur la mort d’Hiram. Tous les Maîtres-Maçons du Globe respectent cette tradition Maçonnique.
Toscan : La base de la colonne toscane est formée d’une plinthe et d’un tore.
Toubal-Caîn : Le Rituel du 3ème degré du R.E.A.A. ajoute une précision : C’est le nom de l’artisan qui, le premier, sus mettre en œuvre les métaux ; il signifie les biens de ce monde.
Tracé : Compte rendu des travaux de la Loge.
Travail : De par ses origines, la Franc-Maçonnerie est une magnification du Travail. Les symboles qu’elle a adopté en sont la preuve évidente.
Trésor : Le trésor de la Loge est constitué par des dons, les cotisations, les profits réalisés par des placements, dans les limites autorisées pour les associations régies par la loi dite de 1901.
Trésorier : Officier chargé de la gestion des finances de la loge.
Triangle : L'un des symboles les plus présents en Franc-Maçonnerie.
Trois : Trois est la somme des deux premiers nombres. Après le Un, il est le premier nombre insécable. Si Un, l’Unité, est Dieu, si Deux est la Matière, Trois est la Matière organisée. Le trois va donc signifier l’équilibre : physique, moral, intellectuel, ou cosmique. Les trois, maçonniquement parlant, est le nombre de l’Apprenti avec trois ans, ses trois pas, les trois marches de l’escalier.
Trois Points : Voir Points, et les Abréviations.
Tronc de la veuve : Ou tronc de bienfaisance, tronc circulant à la fin des tenues où les frères mettent leur obole et par extension le montant des fonds dont dispose le frère trésorier.
Trône : Dans le Temple Maçonnique, ce trône est remplacé par une chaire.
Truelle : La truelle est la Cuillère pendant les agapes. La truelle est l’outil qui permet de lier les pierres entre elles. Il est a noter que la truelle est absente des Rites Ecossais. L’expression, passer la truelle, signifie pardonner.
Tuile : Assiette.
Tuileur : Officier chargé du Tuilage c'est à dire la vérification de l'appartenance maçonnique des personnes qui pénètrent dans le temple ou la vérification de l'appartenance d'un frère à certains degrés. Chaque grade à sa propre Initiation, un Tuileur ne pourra tuiler qu’au niveau de son grade, un 33ème degré du R.E.A.A. pourra tuiler tous les grades du Rite, car il en possède les connaissances.
Tuilage : C’est opération qui permet, par un jeu de questions-réponses, de s’assurer de la qualité du Visiteur. S’il est Franc-Maçon ou pas.

" V "
Vénérable Maître : Officier qui préside la loge.
Vert : C’est la couleur de l’émeraude, pierre dans laquelle était taillé le Graal. Vert j’espère dit le dicton populaire. Le vert traduit en effet l’espoir, l’espérance, la renaissance. C’est la couleur du printemps, qui correspond à l’eau, aux végétaux.
Verticale : Voir Perpendiculaire.
Veuve : La mère de tous les Francs-Maçons. ( Fils de la Veuve).
Vigilance : La vigilance est un devoir que tout Franc-Maçon doit savoir.
Vin : Poudre forte, ou Pinard.
Visiteur : Frère (ou Soeur) qui vient d'une autre loge.
Vitriol : Vitriol est parfois remplacé par Vitriolum. On s’accorde à dire que la terminaison UM signifie Veram Mediciam, La vraie Médecine.
V.I.T.R.I.O.L.: « Visita Interiora Terrae, Rectificandoque Invenies Occultum Lapidem. ».
Voile : Nappe de table.
Volume de la loi sacrée : L'une des trois grandes lumières de la Franc-Maçonnerie, la Bible dans la plupart des cas.
Vote : Toutes les décisions concernant la marche de l’atelier sont soumises au vote des Maîtres de la Loge.
Voûte d'acier : Haie d'honneur faite avec les épées que les frères tiennent pointe en haut.
Voûte étoilée : Symboliquement le temple n'est pas couvert.
Voyages : Épreuves de l'initiation ou de certaines augmentations de salaire.
Vraie Lumière : Elle signifie aussi la Sagesse.

" Z "
Zénith : C’est l’opposé du Nadir . Monter vers le Zénith, c’est quitter le fini pour l’infini , le domaine du mortel pour l’éternité, l’ignorance pour la connaissance… Rencontre de la verticale ascendante d'un lieu avec la sphère céleste.
Zodiaque : Le cercle zodiacal se divise en douze parties correspondant aux douze constellations, de l’astrologie traditionnelle.
Copyright © 1997 "Joseph CASTELLI" Tous droits réservés.
(Les textes de ce site restent la propriété intellectuelle des auteurs les plus anciens)